Le pilote de Barack Obama a vu des OVNIs

Dernière mise à jour : mars 15


Andrew Danziger est pilote d'avion, il a 28 ans d'expérience et a été le pilote de Barack Obama lors de la campagne présidentielle en 2008. Il témoigne de son observation.




Andrew Danziger : "C'était le 10 avril 1989 vers 20h. C’était une soirée magnifique. La lune était pleine et la visibilité parfaite. C’est à 350 kilomètres de Waterloo aux États-Unis, à une altitude d’environ 4500 mètres, que s’est déroulée la rencontre. Il y avait des nuages fins tout autour de nous éclairés par la pleine lune qui brillait à notre gauche, du côté du commandant de bord. Il y avait aussi un disque blanc que l’on pouvait clairement distinguer à travers les nuages, juste à notre droite."


Le co-pilote signale la présence du disque au commandant de bord. Il lui confirme alors qu’il l’observait depuis que l’avion s’était stabilisée à son altitude de croisière.


Danziger :"Les gens posent des questions aux pilotes. La plus fréquente est: "Croyez-vous aux OVNIs?" Me concernant, la réponse est Oui".

Andrew Danziger : "Cela ressemblait à la lune mais l’objet était à droite et la lune à gauche. Nous avons scruté le sol pour tenter d’apercevoir des éclairages publicitaires particulièrement puissants mais nous n’avons rien vu. A environ 60 kilomètres de l’aéroport de Waterloo, nous avons amorcé notre descente. Depuis 20 ou 30 minutes, le disque blanc était toujours dans notre champ visuel. Pris par les préparatifs de l’atterrissage, nous l’avons perdu de vue pendant une minute. Mais quand je l’ai regardé de nouveau, j’ai crié au commandant de bord: «Bordel de Merde !». Au-dessus des nuages, à l’endroit où se trouvait le disque, il y avait maintenant une boule rouge géante. Elle était grande et brillante, pas assez pour illuminer la cabine mais très lumineuse quand même. Nous sommes restés sans rien dire, stupéfiés."


Danziger :"Je n’exagère pas en disant que pratiquement tous les pilotes croient aux OVNIS".

Andrew Danziger poursuit :"Nous avons eu peur de la percuter mais très vite nous sous sommes rendus compte que la boule géante suivait une trajectoire parallèle à la nôtre, à la même vitesse que l’avion. Pendant que nous descendions lentement sous les 4000m, la sphère brillante a aussi commencé à descendre. Elle est passée derrière les nuages comme un coucher de soleil. Au bout de 30 secondes, des centaines de flashs ont illuminé l’intérieur de la masse nuageuse. Puis, alors que les flashs se faisaient de plus plus lumineux, la section du nuage où avait pénétré la sphère a commencé à se distendre comme du Silly, la pâte à modeler visqueuse et élastique. Les deux parties du nuage se sont écartées lentement tandis que le milieu devenait de plus en plus fin. Enfin, le "fil" qui reliait les deux sections du nuage s’est rompu et, d’un coup, tout à disparu. Il n’y avait plus rien : plus de disque brillant, plus de flashs lumineux, plus aucun des nuages fins qui nous accompagnaient depuis 40 minutes".


Danziger contacte la tour de contrôle de Kansas City en demandant s’ils ont repéré quelque chose sur le radar. La réponse est négative. Les deux pilotes décident alors de signaler l'OVNI. Ils contactent le National UFO Reporting Center. L’homme au bout du fil interroge les deux pilotes séparément. Le pilote conclut son témoignage par une révélation fracassante :"Au cours des dernières années, le sujet OVNI s’est parfois imposé dans le cockpit. Et beaucoup plus qu’une poignée de pilotes m’ont confié leur propre histoire d’OVNI. Je n’exagère pas en disant que pratiquement tous les pilotes croient aux OVNIS."

160 vues0 commentaire