Project Sign and Grudge : 1948-1951

Dernière mise à jour : 7 avr. 2021

En 1947, une vague d’observations d'OVNIs déferle aux États-Unis. Le témoignage de Kenneth Arnold sur l'observation de 9 soucoupes volantes près du Mont Rainier et l'affaire Roswell font la Une de la presse. Les "Flying Saucers" commencent à préoccuper l'armée américaine.


Prouver scientifiquement que les OVNIs n'existent pas


Un an plus tard, en 1948, suite à la multiplication des témoignages d'observations d'OVNIs de la part des pilotes de chasse, le Général Twining de l'US Air Force propose de lancer un programme d'étude des OVNIs. Le projet SIGN est né. Dirigé par le Commandant Sneider, il est composé essentiellement de consultants scientifiques notamment l'astronome américain Allen Hynek. Le 27 avril, un rapport est rendu public. Il conclut que les OVNIs ne sont pas d'origine extraterrestre et qu'ils ne représentent pas une menace pour la sécurité des États-Unis.


Désinformer le public


"D'abord sceptiques, les scientifiques envisagent rapidement l'hypothèse extraterrestre."

Assez rapidement, l'opinion d'une partie des consultants scientifiques évolue. D'abord sceptiques, leurs études et analyses les poussent à envisager l'hypothèse extraterrestre. Cette hypothèse sera mis par écrit en 1948 dans le rapport Estimate of the Situation qui sera...rejeté et détruit par l'armée. Les scientifiques concluaient, dans cette étude, que face aux performances aériennes exceptionnelles effectuées par les OVNIs, l'explication la plus probable était celle d'une origine extraterrestre. Le Pentagone publiera la même année son propre rapport Estimate of the Situation qui explique que les OVNIs observés étaient des phénomènes non réels ou des technologies soviétiques. Le projet Sign fut aussitôt dissous et remplacé par le projet Grudge.



Un projet Grudge scientifiquement orienté


Le projet Grudge (1949-1952) est uniquement composé de scientifiques ne croyant pas à l'hypothèse extraterrestre. Dirigé par le Général Charles Cabell, la philosophie du projet est d'ordre sceptique. Son but aurait été de contredire les conclusions du rapport Sign afin de repousser toute hypothèse extraterrestre. Critiqué pour son manque d'enquêtes sur le terrain, le rapport conclut en août 1949 que : "Toutes les analyses indiquent que les observations d'OVNI résultent d'une méprise avec des objets conventionnels, d'une forme d'hystérie collective, d'individus qui inventent ces observations ou de personnes atteintes de troubles psychiatriques".


A la suite de ce rapport, le projet Grudge sera mis en sommeil avant sa réactivation en 1951 pour prendre le nom de Project Blue Book.





79 vues0 commentaire