Ryan Graves, pilote de chasse américain : "On voyait ces objets tous les jours"

Dernière mise à jour : 8 oct.

Ryan Graves est un ancien lieutenant de la marine américaine et pilote de F/A-18F. Il a été pilote formateur de la Navy, a participé à des missions de bombardements, a servi deux fois au Moyen orient et détient un diplôme en ingénierie aérospatiale. Il a été le premier pilote en service actif à se manifester publiquement au sujet d'observations régulières de phénomènes aériens non identifiés (PAN). Il a depuis témoigné dans de nombreux médias dont le très sérieux New York Times ou encore l'émission culte américaine de CBS 60 Minutes.


Photo du pilote de chasse Ryan Graves dans le New York Times

Ce qui a poussé Ryan Graves a témoigné


Lorsque l'enquête sur les OVNIs du New York Times intitulée "Glowing Auras and 'Black Money': The Pentagon's Mysterious UFO Program" a été publiée en 2017, Ryan Graves a tout de suite compris à quoi faisait référence l'article. En visionnant les vidéos d'OVNIs prises par des pilotes de chasse de l'armée américaine qui accompagnaient l'article, Ryan Graves a aussitôt reconnu les images et les voix de deux des trois vidéos (vidéos appelées Go fast et Gimbal). Et pour cause, le pilote était présent quand les vidéos ont été enregistrées lorsqu'il servait sur le porte-avions U.S.S. Théodore Roosevelt. Les pilotes qui ont filmé cet OVNI étaient les collègues de vol de Ryan Graves avec lesquelles il s'entrainait régulièrement.


Ryan Graves veut rendre son témoignage public


Après avoir visionné plusieurs fois les vidéos, un sentiment de frustration grandit dans l'esprit de Ryan Graves car le New York Times ignore que l'observation de l'OVNI GIMBAL n'est pas isolé. En effet, des rencontres radar inhabituelles avec des PANs se produisent presque tous les jours depuis la mise à niveau des radars américains en 2014. Le pilote à présent instructeur contacte aussitôt ses collègues qui continuent de voler dans des zones réservées pour l’armée américaine et obtient la confirmation que ces objets étaient toujours présents lors de leurs vols d'entraînement. Il décide donc de contacter par mail l'entreprise qui a fait fuiter ces vidéos d'OVNIs au New-York Times, «To The Stars Academy». Trois mois plus tard, il reçoit une réponse du lanceur d'alerte et ancien directeur du bureau d'enquêtes sur les OVNIs du Pentagon, Luis Elizondo. Avec son aide, Ryan Graves pourra raconter publiquement ce qu'il sait sur ces rencontres de militaires avec ces PANs.

Un cube à l’intérieur d’une sphère

Interprétation d'artiste de l'OVNI

Le premier témoignage de Ryan Graves interviendra lors du premier épisode de l'émission « Unidentified : Inside Americas UFO Investigation ». L'ex-pilote raconte ce qu'il a vécu durant l'été 2014 quand lui et ses collègues ont repéré des signaux radars étranges sur la côte Est des États-Unis lors d'exercices en vol :

« On pensait que cela devait venir d'une défaillance du radar et que ce n'était pas de vrais objets. Mais mon collègue pilote a vu l'objet. Il m’en a parlé après son atterrissage sur le porte-avion. Il a vu un cube à l’intérieur d’une sphère. Les coins de ce cube touchaient l’enveloppe de cette sphère ».

Ryan Graves poursuit son témoignage en affirmant que les pilotes de chasse américains présents sur cette zone d'entraînement de la côte Est américaine voyaient ces « choses » presque à chaque sortie : « Qu’une seule personne voit ses objets d’accord mais quand on les croise chaque jour et que les pilotes des autres escadrilles les observent aussi, on se dit que ce sont des drones testés par l’armée. Jusqu'au jour où l'un de ces « objets » était positionné au point d'entrée de la zone d'entraînement. Tous les avions passent par ce point. C'est ainsi que deux avions de chasse sont passés à moins de 50 mètres d'un de ces objets pouvant ainsi provoquer une collision. Là, on a commencé à s'inquiéter. Un des pilote a pu observer l'objet de près. Il fallait faire quelque chose. On a donc fait un rapport au bureau de sécurité de la Navy. Personne ne nous a jamais contacté pour savoir ce que c’était. »


Les rencontres étaient si nombreuses que les pilotes s’échangeaient les vidéos

L'ancien pilote de chasse était présent lorsque deux OVNIs, Gimbal et Go fast ont été filmés par des avions militaires américains. Il précise : « Gimbal et Go Fast ont été filmés par des avions de chasse du porte-avions USS Theodore Roosevelt à quelques semaines d’intervalles au large de Jacksonville en Floride. Les rencontres avec ces choses étaient si nombreuses que les pilotes s’échangeaient entre eux les vidéos».

Ryan Graves raconte ensuite ce que le public ne peut pas voir sur la vidéo de l'OVNI Gimbal : « L'OVNI Gimbal était le plus gros de ces objets. Il y en avait d’autres plus petits qui étaient positionnés au devant du gros. Puis ils ont tous pivoté à 90° en même temps et sont partis dans l’autre sens. Le plus gros objet qui apparaît sur la vidéo les a suivi en changeant brusquement de sens de vol comme s'il avait fait un virage de 180° sur lui même alors qu'il était en mouvement contre le vent. C'était comme s'il se déplaçait dans un sens et que brusquement il faisait une marche arrière. Ces objets étaient dans le ciel quand on décollait, ils étaient là quand on retournait au porte-avions. Ils étaient toujours là quand nos collègues décollaient à leur tour. En tout une bonne cinquantaine de personnes ont vu ces choses. »


Lors de l'émission du podcast de Lex Friedmann, Ryan Graves déclare que ces objets étaient en mode stationnaire à 500, à 15 000, à 20 000 pieds d'altitude face à un vent puissant. « Or tout objet volant réagit aux effets du vent. » L'ancien pilote confirme qu'un drone de dernière génération pourrait rester stationnaire « mais pas durant quatre heures d'affilée pour ensuite partir à une vitesse de 0.8 mach (980Km/H) dans une zone qui nous est exclusivement réservée et qui se situe assez loin de la côte à des distances de 15 à 500 km. Ces objets avaient une routine de vol avec un tracé circulaire ou en direction de l'est, des fois à la vitesse supersonique de 1.1 mach (1340km/h) mais la plupart du temps à 0.8 mach »

Les détails techniques de ces observations de PANs


Ryan Graves donnera une description beaucoup plus complète en 2022 sur son site web : «

Nous faisions un exercice classique d'avions en patrouille faisant face à des avions ennemis. Lorsque l'équipe Ripper 11 (ayant pour rôle de défendre la côte) a établi pour la première fois un contact radar avec les mystérieux objets, ils ont supposé qu'il s'agissait d'un test de pénétration (avions américains simulant être des avions ennemis). Ripper 11 a donc choisi de les approcher pour les identifier. En observant leur radar, l'objet pivote d'environ 90 degrés pour se positionner à la perpendiculaire de l'horizon. Selon les données radar, quatre ou cinq autres objets étaient proches de l'OVNI GIMBAL. L'objet était situé à 5-10 miles de distance de l'avion de chasse. Il avait la forme d'un disque ou d'un cardan (un cardan, Gimbal en anglais, est un support tournant qui permet à un objet de tourner autour d'un axe unique) et légèrement incliné par rapport à sa trajectoire de vol. Les autres objets semblaient être situés à 3-5 miles nautiques et positionnés devant l'objet GIMBAL. Cette formation a effectué une manœuvre puis s'est resserrée. Lorsque le groupe d'objets plus petits a changé de cap et a avancé dans la direction opposée, le GIMBAL a effectué une manœuvre d'environ 180 degrés pour rester près du groupe. Contrairement au virage de la formation, le virage de GIMBAL a été rapide comme l'éclair. »

Extraterrestre ou non, un danger pour les pilotes


Lors de l'émission « Unidentified : Inside Americas UFO Investigation », Ryan Graves confirme que ces mêmes objets avaient été repérés lors d'opérations militaires au Moyen-Orient : « En Mars 2015, le porte-avions Theodore Roosvelt se trouve dans le golfe persique et ces OVNIs sont à nouveau apparu. Ils nous ont à nouveau posé des problèmes quand on était au Moyen-Orient. Personne ne savait ce qu'ils étaient. Si c’est un ennemi alors il faut vraiment s’inquiéter. Cet espace aérien nous était pourtant exclusivement réservé. »



Une hiérarchie qui ignore un problème...


Le porte avions USS Theodore Roosevelt

Ryan Graves n'a jamais évoqué la thèse extraterrestre. Pour l'ancien militaire, la piste la plus probable est que l'appareil en question soit une technologie secrète américaine ou étrangère mais il s'interroge : « Un ennemi enverrait quelque chose de furtif pour se cacher afin de nous espionner, pas pour être vu. Je suis inquiet, très franchement. Vous savez, s’il s’agissait d’avions tactiques d’un autre pays, ce serait un problème énorme. Ces aéronefs non identifiés représentent une menace potentielle pour la sécurité nationale. »

Ryan Graves désespéré par sa hiérarchie qui préfère détourner les yeux du problème conclut: « Parce que cela semble être différent, nous ne sommes pas prêts à regarder le problème en face. Nous sommes heureux d’ignorer le fait que ces appareils sont là-haut, à nous surveiller tous les jours ».

Présent lors du debriefing du pilote qui a filmé GIMBAL, Ryan Graves ne pourra que constater le silence de sa hiérarchie : « Je suis resté dans la pièce car je savais que l’amiral allait venir en personne voir la vidéo. Il est entré, a regardé la vidéo pendant 5 secondes et a dit « hun » et il est ressorti aussitôt ».



...Qui existe encore aujourd'hui


Lors de l'émission du podcast de Lex Friedmann diffusé en août 2022, Ryan Graves confirme que ces OVNIs sont toujours présents dans le ciel de la côte Est américaine : « J'ai été pilote-instructeur dans l'armée. Il y a 8 mois, un de mes anciens élèves m'a appelé pour me raconter qu'un jour comme il ne faisait pas assez beau pour s'entraîner à des combats rapprochés entre avions, son chef d'escadrille a lancé aux pilotes, 'on va remplacer cet exercice par une chasse aux PANs'. Mon ancien élève m'a dit qu'il avait lui aussi ce jour là vu de près cet OVNI en forme de cube dans uns sphère. Cela remonte à 8 mois. »


L'ancien pilote sera convoqué au Sénat américain afin de témoigner lors d'auditions privées sur la thématique des Phénomènes aérospatiaux non identifiés (PANs).



 

Le témoignage de Graves dans "Unidentified : Inside Americas UFO Investigation"

 


 

Le témoignage de Graves dans 60 minutes sur CBS

 


 

Ryan Graves invité de Lex Fridman

 


243 vues0 commentaire